Ebola plus meurtrier que jamais : le bilan des 3 derniers jours


0daf54ebc82ea9c2a4fdb618a5e771db_3a11fb6d6bc810fb00f46d9b3f522a95_sipa_ap21547469_000002

Selon l’OMS, le bilan de l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola ne cesse de s’alourdir. En trois jours, l’Afrique de l’Ouest a enregistré 25 décès et 50 nouveaux cas.

50 nouveaux cas et 25 décès de plus, c’est le bilan du virus Ebola ces trois derniers jours dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest touchés par cette fièvre hémorragique foudroyante : la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. Résultat, le nouveau bilan, depuis le début de l’épidémie en janvier 2014, fait désormais état de 518 morts et 844 cas recensés, indique ce mardi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué. Face à cette situation, les dirigeants des pays concernés ont décidé d’agir. Surtout que « l’épidémie va vraisemblablement durer encore plusieurs mois », a déclaré hier Keiji Fukuda, sous-directeur général chargé de la sécurité sanitaire à l’OMS.

Un renforcement de la collaboration transfrontalière
Ainsi, dans un communiqué publié à la fin de la réunion de deux jours organisée la semaine dernière à Accra (Ghana) par l’OMS,  les ministres ont convenu que la situation actuelle constitue « une menace grave » pour tous les pays de la région et au-delà. Ils ont donc prôné à cette occasion « une action immédiate. »
Celle-ci consiste pour le moment à mettre en place des actions coordonnées par tous les intervenants et les dirigeants nationaux, et en un renforcement de la collaboration transfrontalière.
Intervenant à la séance de clôture, le Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Luis Sambo, a déclaré : « Nous avons adopté une stratégie inter-pays pour faire face à l’épidémie. Il est temps de prendre des actions concrètes pour mettre un terme aux souffrances et décès causés par la maladie à virus Ebola et empêcher sa propagation. »

Un Centre de contrôle sous-régional créé en Guinée
Le Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique a par ailleurs admis que de nombreux défis et insuffisances demeurent en matière de coordination de la lutte contre l’épidémie, de financement, de communication, de logistique, de gestion des cas, et de prévention et surveillance des infections.
Pour tenter d’y mettre fin, l’OMS créera donc un Centre de contrôle sous-régional en Guinée qui servira de plateforme de coordination destinée à consolider et harmoniser l’appui technique de tous les principaux partenaires en faveur des pays de l’Afrique de l’Ouest, et à mobiliser des ressources.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s