Les enfants noirs sud-africains sont-ils des chiens?


capecran-pub-feedac

Une campagne contre la faim choque et montre que le racisme a la peau dure en Afrique du Sud.

Si la faim a reculé dans le monde, selon des indications de la FAO (Fonds des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), l’insécurité alimentaire demeure un grave problème en Afrique et concerne principalement les enfants.

L’Afrique du Sud, pays pourtant le plus riche du continent, connaît aussi ce phénomène. Feed A Child, une ONG sud-africaine de lutte contre la faim, a lancé une campagne télévisée au tout début du mois de juillet pour «sensibiliser l’opinion» sur le problème de la malnutrition. Mais la campagne a plutôt provoqué un tollé et des accusations de racisme.

En effet, comme le détaille IOL News, la publicité montre un garçon noir à qui une dame blanche riche met une friandise dans la bouche, avant de le récompenser plus tard d’une nouvelle friandise lorsque ce garçon noir lui ramène un journal dans sa chambre cossue. La publicité se termine par cette punchline:

«La plupart des chiens mangent mieux que des millions d’enfants.»

La vidéo a été vue plus de 20.000 fois, souligne la chaîne eNCA, avant d’être retirée du site YouTube. Malgré cela, depuis une semaine, les réactions sur les réseaux sociaux ne cessent de pointer du doigt son caractère raciste.

L’ONG Feed A Child a suspendu sa campagne, mais n’entend pas s’excuser.

«L’idée, au départ, n’était pas d’offenser qui que ce soit, mais plutôt de pointer du doigt une triste réalité», explique à eNCA, Alza Rautenbach, l’une des responsables de l’ONG.

Feed A Child est d’ailleurs soutenu par une autre ONG dénommée Feed SA.

«Cette campagne met en lumière ce qui se passe et que personne ne veut voir. La plupart des chiens domestiques mangent mieux que la majorité des enfants dans ce pays», lance Candice Etberg, dans des propos rapportés par IOL News.

Mais cet axe de défense tient-il la route, comme se demande le Daily Maverick? Le plus simple eût été d’utiliser un vrai chien pour mettre en exergue cette story line et non un  enfant, estime le site d’information et d’analyse sud-africain.

En mettant en scène «de manière aussi choquante» une femme blanche riche et un enfant noir (pauvre), la publicité de Feed A Child perpétue les stéréotypes racistes qui ont toujours la peau dure en Afrique du Sud, ceux des «riches blancs partageant un petit bout de leurs richesses avec les noirs pauvres».

Au final, tout cela brouille le message initial sur la question de l’insécurité alimentaire dans un pays où 62% des noirs vivent sous le seuil de pauvreté, comme l’indique l’Institut sur les Relations raciales. En gros, les Sud-Africains noirs sont les plus pauvres et donc sont ceux qui meurent le plus de faim dans ce pays.

Pour autant, estime encore le Daily Maverick, la campagne de Feed A Child est «inutile et stupide», précisément parce qu’elle met en cause la dignité de noirs. Ou comment faire un flop et provoquer un scandale à partir d’une bonne intention.

Lu sur IOL News

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s